EN BREF….

1980 Une équipe apostolique, l’équipe Néhémie. Roland Pons, Philippe Joret, Jean-Hubert Mazel et André Debenest.

Issue du renouveau charismatique Caractéristiques :
- Restauration des 5 ministères
- Implantation d’églises
- Formation de disciples
- Vision du Royaume de Dieu
- Formation de la nouvelle génération
- Rayonnement en France et en Francophonie

1996 Création de la CEEF :
- Être enraciné dans le monde protestant.
- Être plus lisible dans la société.
- Outil de communication avec les Institutions au plan national
-16 églises.
Adhésion à la FPF en 2004, au CNEF en 2010 dont elle est membre fondateur.

2011 Création de RNC : rassemblement des églises et des Œuvres au sein d’une même structure en vue d’incarner la vision du Royaume de Dieu. Reconnaissance des ministères dans la société au même plan que les ministères dans l’église.

En détails..

La Communion des Eglises de l’Espace Francophone (C.E.E.F.) existe depuis le mois de juillet 1996. Elle est l’aboutissement de 20 années de relations entre plusieurs pasteurs de la région du Sud-ouest de la France qui ont collaboré dans un effort d’évangélisation et d’implantation d’églises.

Pendant les années 74 à 82 naissent les églises fondatrices du mouvement, dans les villes de Toulouse (31), Montauban (82), Nérac (47) et Saverdun (09), issues du renouveau charismatique pour la plupart d’entre elles. Leurs pasteurs, forts d’une vision commune pour leur région et aspirant à un travail en équipe, s’unissent dans un projet commun: c’est la naissance de “l’Equipe Néhémie”.

 Cette équipe de ministères a dès le début pour vocation l’édification des églises locales, la formation de responsables et l’implantation d’églises par l’évangélisation. Elle était composée, en plus des membres fondateurs, Philippe Joret, André Debenest, Roland Pons, et Jean-Hubert Mazel, d’autres personnes qui se sont ajoutés au fil des années : Jean-Marc Potenti, Jean-Elie Téféri, Hervé Guilloy et Nicolas Guiet.

 Une première vague d’implantation, entre les années 83 et 88, donnera naissance à des églises à Albi (81), Cahors (46), Castres (81). A cette même période d’autres églises déjà existantes, mais en recherche d’une famille spirituelle rejoindront également l’équipe Néhémie: Eysines (33), Chambéry (73), Valence (26), Saint-Gaudens (31) et Auch (32).

Dans les années 90 une seconde vague d’implantation a donné naissance à plusieurs nouvelles églises à Carcassonne (11), Aubenas (07), Figeac (46), Montpellier (34), et Saint-Affrique (12). C’est aussi à cette époque que l’église initialement située à Nérac, s’implante à Agen.

 Suite à un élargissement des relations sur le plan national, plusieurs jeunes églises indépendantes ont également rejoint le réseau, bien qu’étant situées à l’extérieur de la région Sud-ouest, par exemple à Nantes, Paris, Boussy St-Antoine et d’autres encore.

Ensuite, une autre famille d’églises reliées à une équipe de ministères a souhaité rejoindre la CEEF. Il s’agit du réseau Vision-Méditerrannée, composée d’églises situées à Montpellier (34), Perpignan (66), Aix-en-Provence (13), Marseille (13), Venterol (26) et Paziols (66).

Depuis la fin des années 90, deux équipes différentes et totalement distinctes de l’équipe fondatrice animent les deux principaux réseaux d’églises de la CEEF, généralement appelé réseau Sud-Ouest et réseau Méditerranée.

 Chaque année, d’autres églises se rajoutent, soit après un processus d’implantation, soit d’adoption. (cf. liste des églises membres en annexe). Aujourd’hui, la CEEF compte 25 églises membres.

Ces églises se réunissent, selon les réseaux, pour une convention tous les deux ans, et différents séminaires par an. Leurs pasteurs et responsables bénéficient de rencontres et de retraites deux fois l’an. Ils ont également la possibilité de suivre une semaine de formation régulièrement.

Parallèlement à ce travail d’implantation d’églises, d’autres domaines de ministère se sont également développés au fil des années, notamment dans le domaine de la formation, de la louange et de la mission.

En 1986, a lieu une première session de formation qui sera gérée dès 1989 par l’association “Espace Missionnaire Francophone”. Cette association culturelle, distinctes et antérieure à la CEEF, a pour buts la formation, la mission et l’organisation de rencontres.

Les sessions de formation intensive de six mois organisées entre 1986 et 1996 ont regroupé des étudiants de divers pays francophones. Elles avaient pour objectif de transmettre une théologie pratique sur des sujets tels que l’église, les ministères, l’intercession, l’évangélisation, etc. Plusieurs ministères français ou étrangers ont été au bénéfice de cette école et sont aujourd’hui responsables d’églises ou d’œuvres dans leurs nations.

La demande croissante des pays d’Afrique a conduit à décentraliser cette école pendant quelques années sous la forme de séminaires d’une semaine, dans d’autres pays, principalement sur le continent Africain.

La participation active à la vie de la cité est aussi une priorité pour les églises de la CEEF. Pour ce faire, plusieurs associations culturelles locales ont été créées, pour permettre de développer en particulier l’entraide en collaboration étroite avec les Banques Alimentaires ou autres organismes, tels que l’aide aux réfugiés par exemple.

Après la première étape pionnière et le travail d’affermissement des nouveaux convertis, la plupart des églises de la C.E.E.F. ont eu le souci de s’intégrer de manière active à la vie locale du Corps de Christ. Aujourd’hui, la quasi-totalité des pasteurs est engagée dans une pastorale inter-dénominationnelle dans chaque ville et participe régulièrement à des projets inter églises.

La CEEF a été créée dans un souci d’identification et de simplification des relations avec le monde séculier, pour faciliter l’implantation des églises dans le tissu sociologique du pays. Pour ce faire, un processus de communication s’est mis en place : les années 1994 à 1996 ont été consacrées à la réflexion interne concernant l’éventualité d’une demande d’adhésion à la Fédération Protestante de France et à la nécessité de créer une union d’églises. Cette communication s’est faite au niveau des responsables d’églises et des églises elles-mêmes. Cette démarche a abouti à un accord unanime. La CEEF a été créée en 1996 en vue de présenter sa candidature à la FPF.

Depuis, la CEEF a participé aux différents dialogues mis en place par la FPF, tant au plan national qu’au plan local, et qui se sont déroulés de 1998 à 2003. Arrivés au terme de ces dialogues, la décision a été prise de maintenir la candidature à l’adhésion à la FPF.

Cette candidature a été acceptée par la FPF lors de l’Assemblée Générale des 22 et 23 mars 2003

La CEEF est membre du réseau Nouvelles Connexions depuis le 17 septembre 2011.